09/02/2022 : Cosmopolitisme et anarchisme

Souvent caractérisé comme mouvement révolutionnaire contraire à tout type de contrôle étatique, l’anarchisme n’est pas couramment associé aux théories ni aux discours cosmopolites. En effet, un citoyen du monde qui se dirait rebelle aux lois et aux gouvernements de tout pays peut aisément paraître une figure paradoxale. Pourtant, tel semble être le cas de Charles Malato, anarchiste italien établi en France, qui en 1886 crée un groupe et un journal intitulés La Révolution cosmopolite et qui, plus généralement, se distingue par ses engagements internationalistes, sous-tendus par ses talents d’activiste polyglotte. De quelle manière ce personnage a-t-il envisagé de concilier ces deux pôles opposés ? Comment comprendre le cosmopolitisme au prisme du regard anarchiste et que peut-on tirer de cette lecture dans la construction moderne d’une justice globale ? Comment la notion d’internationalisme, plus fréquemment utilisée en référence aux anarchistes, contribue-t-elle à cette réflexion ? Constance Bantman, MCF à l’Université de Surrey, nous présentera son avis sur le rôle que peut jouer l’anarchisme dans la sphère cosmopolite, autour de la vie de ce personnage emblématique. Cette présentation sera suivie d’un exposé du professeur Saul Newman, spécialiste en théorie politique à l’Université de Londres, sur des nouvelles manières d’envisager la relation entre anarchisme et cosmopolitisme.

Lire la suite sur le carnet DroitPhil.


Vous aimerez aussi...