Hommage à Bernard Grillet

Ce mardi 1er mars 2022, à l’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Lyon, Jean-Noël Guinot[1] a prononcé l’éloge de Bernard Grillet, le lendemain du jour qui aurait été l’anniversaire de celui à qui les lecteurs de Jean Chrysostome doivent tant. L’occasion se présente donc d’elle-même pour lui rendre ici hommage. Né le 28 février 1920 à L’Arbresle et mort centenaire le 11 avril 2020 à Paris, l’enseignant avait formé plusieurs générations d’hellénistes, d’abord au lycée Ampère de Lyon, puis, de 1964 à 1985, à l’Université de Lyon, comme assistant de grec, puis comme maître de conférences à la Faculté des Lettres. Il avait été admis à l’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Lyon le 21 mai 1990, jour où, reçu au fauteuil de Jean Pouilloux, il prononça un discours sur la présence dans la culture actuelle de la Tragédie grecque.

Lire la suite sur le carnet Chrysostomos.


Vous aimerez aussi...