La multi-résidence des aristocrates. L’exemple du Comtat Venaissin (XIVe-XVe s.)

Les aristocrates du Comtat Venaissin sont peu nombreux à avoir privilégié une unique résidence permanente comme socle de leur lignage. À l’image de ce que l’on constate dans d’autres régions, on peut se demander si ce mode de vie est plutôt le fait d’une aristocratie avec moins de moyens financiers ou bien si c’est le résultat de leur implication croissante dans les instances politiques locales. En effet, l’étude des résidences aristocrates comtadines révèle une dichotomie entre la multi-résidence des seigneurs et la résidence unique de la petite aristocratie. Dès le XIVe siècle, l’implication politique de certains lignages les pousse à s’ancrer dans un unique centre urbain et à ne pas adopter la multi-résidence, se différenciant ainsi de l’aristocratie ancienne.

Lire la suite sur le carnet CoHabiter.


Vous aimerez aussi...