La vulnérabilité animale | Colloque interdisciplinaire “vulnérabilité du vivant ?” | 16-17 juin 2022

Selon l’acception la plus générale, est vulnérable ce qui peut être blessé et ce qui est sujet à la finitude. En ce sens, et à l’instar de tout vivant sensible, l’animal apparaît bien comme pouvant être pensé à l’aune de la vulnérabilité. L’enjeu cependant est grand de tenter de saisir la nature du lien qu’entretiendrait l’animal avec « sa » vulnérabilité. Dire de l’animal qu’il est un être vulnérable, est-ce dire quelque chose de lui – qu’il serait à même de ressentir pour son propre compte, voire pour l’un ou l’autre de ses congénères – ou est-ce projeter sur lui une catégorie humaine ? Quels sont les enjeux d’un discours qui entend parler de la « vulnérabilité animale » ?

Lire la suite sur le carnet RAT.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Laurent Gallet (20 juin 2022). La vulnérabilité animale | Colloque interdisciplinaire “vulnérabilité du vivant ?” | 16-17 juin 2022. Les moissons d'hypothèses. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/rl9w


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search