Soutenance de thèse – Brian Chaize – 13 décembre – “Érosion et structure paysagère dans un bassin versant viticole (Mercurey, Bourgogne) : des enjeux actuels aux dynamiques holocènes”

Résumé de la thèse : De nombreuses études à petite échelle montrent que les processus érosifs sont exacerbés par les activités humaines. Cependant, l’anthropisation d’un paysage revêt différentes formes, d’où l’intérêt d’études locales pour saisir ces spécificités et évaluer l’influence de la structure paysagère sur l’érosion des sols. L’objectif de cette thèse est de discuter la relation entre la mise en culture des territoires et l’efficacité de la cascade sédimentaire à transmettre les sédiments à l’exutoire d’un bassin versant sur lequel est adossé le vignoble de Mercurey. Cet impluvium est structurellement affecté par les pertes en sol et son caractère viticole, réputé pour sa grande stabilité dans le temps, permet d’étendre ce travail aux périodes passées. La démarche adoptée est systémique, pluridisciplinaire, combinant géomorphologie, sédimentologie, anthracologie, métrologie de terrain, géomatique et modélisation, et développée à différentes échelles de temps (actuel et temps long).

Lire la suite sur le Blog des doctorant.es du laboratoire EVS UMR 5600.



Citer ce billet
Laurent Gallet (2022, 5 décembre). Soutenance de thèse – Brian Chaize – 13 décembre – “Érosion et structure paysagère dans un bassin versant viticole (Mercurey, Bourgogne) : des enjeux actuels aux dynamiques holocènes”. Les moissons d'hypothèses. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rlc5

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search