La proairesis chez Jean Chrysostome : une soutenance de thèse à Rome

« Vivre est un art. Origines, définitions et usages de la notion de προαίρεσις chez Jean Chrysostome ». C’est sous ce titre que, le 27 octobre 2022, dans l’aula de la faculté de théologie de l’Athénée pontifical S. Anselmo à Rome, M. Alexandre Etaix a soutenu une thèse de doctorat sur le concept de προαίρεσις chez Chrysostome. En présence d’un public averti et présidé par le doyen de la théologie le P. Fernand Rivas (osb), le jury était composé du directeur de thèse, le P. Matteo Monfrinotti, du premier censeur le P. Ubaldo Cortoni (osb cam) et du deuxième censeur, sr Maria Luciana Tartaglia (osb). De manière originale, le candidat a abordé l’un des thèmes les plus importants développés par Chrysostome, celui de la volonté délibérée. Riche en résonances philosophiques et d’une grande pertinence, il est le fondement du libre choix humain dans le domaine moral.

Lire la suite sur le carnet Chrysostomos.



Citer ce billet
Laurent Gallet (2022, 19 décembre). La proairesis chez Jean Chrysostome : une soutenance de thèse à Rome. Les moissons d'hypothèses. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rlca

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search