[Ouvrage] Compte-rendu : La Collapsologie en question

Dans cet ouvrage, Philippe Pelletier présente une vision critique du courant écologiste à travers une analyse de sa forme extrême, la collapsologie, qui s’inscrirait dans un processus d’évolution, et non de remise en question, de la forme de domination que constitue le capitalisme. Pour sa démonstration, il s’appuie largement sur le livre de Pablo Servigne et Raphaël Stevens Comment tout peut s’effondrer : Petit manuel de collapsologie à destination des générations présentes (2015, Seuil) ainsi que sur les références mobilisées par les deux auteurs. La définition retenue de l’effondrement, concept fondamental de la collapsologie, est celle du Dictionnaire Critique de l’Anthropocène (2020, CNRS Éditions) : « […] le scénario d’une disparition de la société industrielle à l’échelle planétaire […]».

Lire la suite sur le carnet du Réseau des géographes libertaires.



Citer ce billet
Laurent Gallet (2021, 15 mars). [Ouvrage] Compte-rendu : La Collapsologie en question. Les moissons d'hypothèses. Consulté le 28 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rkv8

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search