Les émotions musicales dans la culture médiévale. Effets de la musique sur les corps et les âmes (Univ. Paris Cité)

Appel à communications : Les émotions musicales dans la culture médiévale : effets de la musique sur les corps et les âmes. Si les scènes de fête peuvent mentionner la joie et le deduit provoqués par la musique pendant ces réjouissances courtoises, la palette des émotions musicales excède cette fonction de divertissement dans le paysage sonore médiéval. Larmes versées par saint Augustin à l’écoute de chants liturgiques, allusions au modèle vétéro-testamentaire de la guérison de Saül par la harpe de David, topos des effets thérapeutiques de la musique répété par les auteurs des traités de musique et de médecine, narrateurs maintenus éveillés par des chants d’oiseaux ou figures s’endormant au doux son d’une flûte, effroi suscité par les tambours et les cors en contexte épique, séduction exercée par des voix enchanteresses… : vaste est le spectre des effets de la musique sur les corps et les âmes enregistrés par les textes spirituels et profanes, savants et littéraires.

Lire la suite sur le carnet Doc-Ciham.



Citer ce billet
Laurent Gallet (2023, 22 mai). Les émotions musicales dans la culture médiévale. Effets de la musique sur les corps et les âmes (Univ. Paris Cité). Les moissons d'hypothèses. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rlf4

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search