L’underground en RDA et en Tchécoslovaquie

La troisième séance de l’année du séminaire « L’espace littéraire de Berlin à Vladivostok » qui s’est déroulée le vendredi 6 mai 2022 à la Bibliothèque Diderot de Lyon portait sur « L’underground en RDA et en Tchécoslovaquie ». Organisée par Hélène Martinelli (Maîtresse de conférences en littérature comparée, ENS de Lyon / IHRIM), elle réunissait les communications de Myriam Geiser (Maîtresse de conférences en Études germaniques, Université Grenoble Alpes / ILCEA4) et de Petra James (Chaire de Langue et Littérature Tchèques, Université Libre de Bruxelles / Philixte). Elle s’inscrivait dans le prolongement d’un cours de niveau master en littérature comparée sur « Les littératures Underground d’Est en Ouest », où il s’était agi d’étudier les prémisses des contre-cultures dans les années 1950-1960, à partir de la Beat Generation, du côté des États-Unis, mais en abordant aussi le premier Underground tchèque, qui s’est constitué autour du groupuscule Půlnoc (Minuit) à Prague à la fin des années 1940.

Lire la suite sur le carnet des Fonds slaves de la Bibliothèque Diderot de Lyon.



Citer ce billet
Laurent Gallet (2023, 22 mai). L’underground en RDA et en Tchécoslovaquie. Les moissons d'hypothèses. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rlf6

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search