[Parution] Nicolas Carrier (dir.), Alleux et alleutiers. Propriété foncière, seigneurie et féodalité (France, Catalogne, Italie, Xe-XIIe siècle), Lyon-Avignon, CIHAM-Editions, 2021, 340 p.

« Alleu » est l’un des termes les plus employés pour désigner la propriété foncière au Moyen Âge central. Quant à l’« alleutier», petit ou grand propriétaire libre, il est une figure traditionnelle de l’historiographie, classiquement opposée au vassal, au tenancier et au serf. Les alleux sont le plus souvent documentés au moment où ils sont absorbés par une seigneurie ; les alleutiers semblent donc chroniquement menacés de tomber sous la coupe de plus puissants qu’eux. Ils continuent pourtant d’apparaître dans les sources, ce qui est généralement interprété en termes de résistance.

Lire la suite sur le carnet Doc-Ciham.



Citer ce billet
Laurent Gallet (2021, 29 mars). [Parution] Nicolas Carrier (dir.), Alleux et alleutiers. Propriété foncière, seigneurie et féodalité (France, Catalogne, Italie, Xe-XIIe siècle), Lyon-Avignon, CIHAM-Editions, 2021, 340 p. Les moissons d'hypothèses. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rkw4

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search