[APPEL À COMMUNICATION] Genre et manuscrits au Xe siècle, Paris, DL 22 Janvier 2024

Le Xe siècle, pendant un temps considéré comme un « siècle de fer » par l’historiographie, a fait l’objet de multiples réévaluations depuis le début du XXIe siècle. Du point de vue de la production manuscrite cependant, le Xe siècle apparaît comme un parent pauvre du Moyen Âge. Reconsidérant cet apparent déclin, les récents travaux interrogent les transmissions et les transformations des pratiques manuscrites carolingiennes, montrant au contraire le renouveau des codices au Xe siècle1. Des grands centres carolingiens comme Saint-Gall, Reims, Auxerre, Fleury ou encore Ratisbonne copient de nouveaux textes et insèrent de nouveaux commentaires et de nouvelles gloses dans les manuscrits. La production manuscrite s’accentue aussi dans des espaces périphériques comme le nord de l’Espagne et le sud de l’Angleterre.

Lire la suite sur le carnet Doc-Ciham.



Citer ce billet
Laurent Gallet (2023, 13 novembre). [APPEL À COMMUNICATION] Genre et manuscrits au Xe siècle, Paris, DL 22 Janvier 2024. Les moissons d'hypothèses. Consulté le 27 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rlhr

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search