Au-delà des apparences. Textes poétiques et images dans la sculpture romane de Bourgogne

L’écriture dans l’image médiévale est omniprésente, qu’il s’agisse d’œuvres monumentales ou du monde manuscrit. Généralement très courts, ces textes ont été traditionnellement interprétés comme les moyens d’une identification ou d’un commentaire des personnages et des scènes. Un examen attentif de la documentation montre en réalité que la plupart de ces textes ne cherchent en rien à résoudre l’image, son opacité, son ambiguïté ou sa polysémie – il y aurait là une contradiction avec les procédés créatifs à l’œuvre dans la culture visuelle du Moyen Âge. La forme poétique, l’élaboration de la syntaxe et la richesse du lexique de nombre de ces textes témoignent plutôt d’une volonté de dépasser par l’écriture ce que l’on voit dans l’image, et d’offrir ainsi aux constructions visuelles un sens augmenté.

Lire la suite sur le Carnet parodien d’histoire de l’art et d’archéologie.



Citer ce billet
Laurent Gallet (2023, 20 novembre). Au-delà des apparences. Textes poétiques et images dans la sculpture romane de Bourgogne. Les moissons d'hypothèses. Consulté le 27 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rlic

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search