Soutenance de thèse Serge Monnot – doctorat en architecture à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Lyon (ENSAL) : “Entre raisonnement et résonance: Proposition d’intelligibilité pour un habiter à la croisée des cinq éléments chinois et des cinq corps platoniciens”

Dans leur pratique, les architectes sont confrontés à une question centrale : aménager l’espace de l’habiter pour assurer un véritable bien-être – notion à rapprocher du nourrir le vivre (養生, yangsheng) des chinois. Mais de quels outils disposent-ils pour concevoir harmonieusement les formes bâties pour l’homme – et pour les mettre en relation avec le monde ? Pour répondre à cette ambition, ce travail explore les vertus heuristiques d’une hypothèse de correspondance entre deux cosmologies reconnues: les 5 solides platoniciens grecs et les 5 éléments chinois (wuxing).
Cette recherche tisse ainsi des liens interdisciplinaires entre géométrie, philosophie chinoise, morphologie structurale, médecine et systémique – en mobilisant des méthodologies adaptées à chaque étape : traduction, analogie, isomorphisme. Au fil de cette étude organisée en 5 Saisons, le principe de reliance permet de rapprocher Chine et Grèce – l’Orient et l’Occident – en établissant des correspondances entre les systèmes – géométrique et énergétique – de ces deux cultures. Les différentes hypothèses visitent – entre autres – les traductions de M. Granet et J.A. Lavier, les métaphores de M. Serres, les structures polyédriques de B. Fuller et de T. Wester et réactualisent ainsi le projet de systémologie générale envisagé par L. von Bertalanffy et R. Rosen.

Lire la suite sur le Blog des doctorant.es du laboratoire EVS UMR 5600.



Citer ce billet
Laurent Gallet (2023, 8 décembre). Soutenance de thèse Serge Monnot – doctorat en architecture à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Lyon (ENSAL) : “Entre raisonnement et résonance: Proposition d’intelligibilité pour un habiter à la croisée des cinq éléments chinois et des cinq corps platoniciens”. Les moissons d'hypothèses. Consulté le 28 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rlio

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search