[Parution] Olivier Simonin et Caroline De Barrau (éd.), La Formule au Moyen Âge III. Formulas in Medieval Culture III, Turnhout, Brepols, 2021, 447 p.

Les modes de pensée et de représentation médiévaux sont profondément marqués par l’usage de reprises et de régularités attendus et reconnaissables, qui sont sources de tensions productives entre expression individuelle et normes collectives, changement et continuité, création et convention. De façon très générale, toute formule se caractérise par un figement ou une régularité plus ou moins marquée laissant la place, en creux, à l’innovation. La définition de la formule se décline différemment en fonction de la discipline considérée, et cet ouvrage propose une réflexion interdisciplinaire sur ses différentes acceptions et sur les recoupements que l’on peut observer entre elles. En outre, un échange entre plusieurs intervenants, poursuivant une discussion sous forme de table ronde à l’occasion du colloque international organisé à Perpignan en 2014, vient clore le volume et propose un premier aperçu synthétique de l’emploi de la notion pour les différentes disciplines concernées : codicologie, diplomatique, épigraphie, histoire, histoire de l’art, littérature, linguistique, musicologie.

Lire la suite sur le carnet Doc-Ciham.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Laurent Gallet (2 juin 2021). [Parution] Olivier Simonin et Caroline De Barrau (éd.), La Formule au Moyen Âge III. Formulas in Medieval Culture III, Turnhout, Brepols, 2021, 447 p. Les moissons d'hypothèses. Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/rkzf


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search