[Parution] D. Valérian (dir.), Les Berbères entre Maghreb et Mashreq (VIIe-XVe s.), Madrid, Casa de Velázquez, 2021.

Le terme « Berbère », qui désigne la population du Maghreb au moment de la conquête islamique, renvoie à l’idée du caractère autochtone de cette dernière. Cette altérité coexiste cependant dans les textes avec la revendication du caractère oriental des Berbères, à travers l’élaboration de généalogies fictives des tribus, qui présente le Maghreb comme orientalisé avant même la conquête. Mais cette construction s’est accompagnée, très vite, d’un discours des auteurs maghrébins qui revendiquait la place originale et éminente des Berbères face aux Orientaux dans le plan divin, par une inversion assumée des polarités de l’Islam et des hiérarchies des peuples musulmans. Les études réunies dans ce volume analysent cette tension permanente dans le discours, entre la revendication d’une origine orientale et celle d’un rôle éminent des populations musulmanes du Maghreb dans le destin de l’Islam.

Lire la suite sur le carnet Doc-Ciham.



Citer ce billet
Laurent Gallet (2021, 21 juin). [Parution] D. Valérian (dir.), Les Berbères entre Maghreb et Mashreq (VIIe-XVe s.), Madrid, Casa de Velázquez, 2021. Les moissons d'hypothèses. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rl05

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search