Liturgie pascale et drame liturgique en mouvement dans l’espace ecclesial monastique (abbayes ottoniennes de Gernrode et Essen)

La liturgie médiévale est un dispositif complexe de signes et de rites qui se développent au sein d’un espace architectural défini. Elle forme un ensemble vivant qui fait appel à tous les sens[1] : elle est mouvement dans l’espace sacré, elle est geste signifiant et codifiée, elle utilise le temps et la lumière et elle se nourrit du chant et de la parole. La liturgie, dans son sens le plus général, est une mise en scène des rituels, une représentation – dans le sens médiéval du terme de « raepresentare » (re-présenter, rendre présent) – et une réactualisation de la parole christique permettant une interprétation permanente de sa portée théologique et sacramentelle.

Lire la suite sur le Carnet parodien d’histoire de l’art et d’archéologie.



Citer ce billet
Laurent Gallet (2021, 23 juin). Liturgie pascale et drame liturgique en mouvement dans l’espace ecclesial monastique (abbayes ottoniennes de Gernrode et Essen). Les moissons d'hypothèses. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rl0f

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search