[Parution] Frontières spatiales, frontières sociales au Moyen Âge. Actes du LIe congrès de la SHMESP (Perpignan, 2020), Paris, Editions de la Sorbonne, 2021, 370 p.

L’étude des frontières est contemporaine de la naissance de la discipline historique et de l’émergence des États-nations. Bien que la frontière ne soit pas une notion proprement médiévale, elle est cependant un thème classique des études sur le Moyen Âge. À la fois prégnant et souvent insaisissable, cet objet a été envisagé dans une optique comparatiste, en considérant les limites entre pouvoirs ou entre cultures, les divisions administratives, mais aussi les zones frontalières, de l’Angleterre à l’Empire mongol, de la Saxe aux terres valenciennes ou castillanes et à l’Iran. Sans négliger l’étude des espaces qui délimitent des aires d’exercice de pouvoirs et contribuent à la construction des territoires, les auteurs s’attachent à une histoire sociale, à des échelles variables, du quartier urbain à l’empire. Ce volume présente les résultats des échanges du 51e congrès de la Société des historiens médiévistes de l’Enseignement supérieur public, tenu virtuellement à Perpignan malgré les restrictions d’accès aux archives et aux bibliothèques.

Lire la suite sur le carnet Doc-Ciham.


Vous aimerez aussi...