Apports de l’imagerie historique pour l’observation et la modélisation des trajectoires des systèmes géomorphologiques – Jeudi 16 décembre 15h-17h30

Les ateliers « Socio-écosystèmes » et « spatialités numériques et géomatique » proposent un séminaire croisé sur les apports de l’imagerie historique pour l’observation et la modélisation des trajectoires des systèmes géomorphologiques. Les données historiques spatialisées (cartes anciennes, images d’archives ou images multi-dates par acquisses plateforme aéroportée), sont couramment utilisées en géomorphologie pour documenter l’évolution des processus sur des échelles de temps allant de quelques années à plusieurs siècles. Elles permettent notamment l’observation des trajectoires temporelles d’évolution de systèmes géomorphologiques ou peuvent être utilisées comme données de base pour en proposer des modélisations historiques. A partir des présentations des travaux de recherches de trois jeunes chercheurs de l’UMR 5600, nous proposons ensuite de faire le point sur nos utilisations des données spatialisées dans les approches en géomorphologie historique : outils, méthodes et perspectives d’applications.

Lire la suite sur le carnet Spatialités numériques et géomatique.



Citer ce billet
Laurent Gallet (2021, 3 décembre). Apports de l’imagerie historique pour l’observation et la modélisation des trajectoires des systèmes géomorphologiques – Jeudi 16 décembre 15h-17h30. Les moissons d'hypothèses. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/rl4s

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search